Concept de traitement TYPE All-on-4

Le cabinet du Docteur Richard Marcelat, dentiste à Saint Paul Trois Châteaux dans le vaucluse, vous présente le concept de traitement TYPE All-on-4.

Le concept de traitement All-on-4  est une des approches les plus évoluées pour le traitement de l’édentement complet. Ce protocole est une des variantes de traitement  utilisé couramment depuis une quinzaine d’années pour le traitement de l’édentement complet. Les principes de ce protocole de traitement, réunis sous le «concept de traitement All-on-4» par le Dr Paulo Malo, visent à redonner aux patients complètement édentés un sourire solide et confortable, en utilisant seulement quatre implants pour soutenir une prothèse complète fixe. Cette prothèse est installée 24 à 48 heures après la pose des implants. Le traitement est réalisé en deux temps, le patient recevant quelques mois plus tard une prothèse permanente fixe.
Pour simplifier, on pourrait dire que ce concept de traitement de l’édentement est l’aboutissement des principales avancées scientifiques et cliniques des vingt dernières années.

Fondements du concept de traitement All-on-4

Aux premiers temps de l’implantologie, plusieurs concepts de prudence guidaient l’approche clinique. Certains de ces concepts, analysés dans le cadre d’une multitude de recherches scientifiques et soumis à l’épreuve du temps, furent cependant révisés.
Il est aujourd’hui démontré scientifiquement qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser un grand nombre d’implants pour restaurer un maxillaire édenté. Dans la majorité des cas, il est inutile d’utiliser plus de quatre implants à la mandibule. Aux maxillaires, 4 ou 6 implants sont suffisants, ou au maximum 8 dans certains cas. L’utilisation routinière de plus de 6 implants devrait être réservée à des cas exceptionnels.
Les recherches des vingt dernières années ont clairement démontré que les taux de succès sont significativement supérieurs si l’on se contente d’utiliser l’os résiduel du patient, quitte à utiliser moins d’implants et/ou des implants plus petits.

Notons néanmoins que certaines situations anatomiques peuvent encore nécessiter le recours aux greffes osseuses.
Initialement, on croyait que les implants pouvaient mieux supporter la charge masticatoire si on les posait perpendiculaires à la surface occlusale des dents, c’est à dire bien droits sous les dents. Encore là, l’expérience a démontré qu’un implant incliné par rapport à la surface occlusale restait en parfaite condition à long terme, tous autres critères étant égaux.
De même, on laissait l’os se souder aux implants quelques mois avant de connecter les prothèses permanentes sur les implants. La recherche démontra que dans certaines conditions, on peut fixer rapidement ou immédiatement une prothèse complète sur les implants tout juste posés, sans nuire à l’ostéo-intégration de ceux-ci. C’est ce que l’on appelle la mise en fonction immédiate.
Par ailleurs, les recherches sur la sécurité et l’efficacité furent concluantes: le taux de succès et la longévité des implants ne sont pas affectés.
Cette évolution des connaissances a eu cinq conséquences:

  1. Diminution du recours aux greffes osseuses.
  2. Diminution du nombre d’implants utilisés.
  3. Utilisation d’implants inclinés pour utiliser au mieux l’os résiduel du patient.
  4. Pose immédiate et mise en fonction immédiate de prothèses complètes fixes sur les implants nouvellement posés.
  5. Utilisation routinière d’implants plus courts et de diamètre réduit

 

Comment s’applique concrètement le concept de traitement All-on-4 ?

Le traitement consiste en la mise en place de quatre implants à la mâchoire du haut ou du bas selon le cas. À la mâchoire du bas, les implants postérieurs sont angulés afin d’éviter le nerf mandibulaire au niveau du trou mentonnier. Au maxillaire supérieur les implants postérieurs sont angulés devant les sinus. Notez qu’au maxillaire, le traitement peut se faire avec 6 implants, selon les caractéristiques anatomiques du patient. La mise en place d’une prothèse provisoire fixe est effectuée dans les 48 heures après la pose des implants. Le traitement est simple, rapide et facile à tolérer pour la majorité des patients.
Le patient reçoit donc quatre implants et une prothèse complète fixe temporaire 48 heures après la pose des implants, sans greffe osseuse et peut donc repartir avec une dentition de remplacement fixe. Après quelques mois de consolidation osseuse, le patient reçoit une prothèse permanente fixe.

Les résultats des techniques de mise en fonction immédiate ou rapide associées au concept de traitement All-on-4 et ses variantes avoisinent  un taux de succès de 99,5% à long terme.

La simplification des traitements et la diminution des coûts aident à concrétiser le vœu original du père de l’implantologie moderne, le professeur Per-Ingvar Branemark, de rendre accessible cette réhabilitation essentielle au plus grand nombre de patients possible