Apport des technologies numériques et de la CFAO en prothèse implantaire vissée

En implantologie, la  physiologie osseuse autour des implants nous oblige à rechercher une passivité et une adaptation optimales des armatures. Ce facteur est capital pour la pérennité de nos réhabilitations prothétiques. Avec les techniques conventionnelles la coulée d’une construction plurale implanto-portée reste techniquement délicate et complexe. La difficulté à obtenir cette passivité est proportionnelle au nombre d’éléments et au volume de l’infrastructure.

Les implants courts au maxillaire postérieur: une alternative fiable et peu invasive

Les implants courts peuvent constituer une bonne alternative aux implants standards. Le recours aux techniques d’augmentation osseuse peut être évité, réduisant ainsi la morbidité et le risque de complications pour le patient. Les études les plus récentes montrent des taux de survie comparables à ceux des implants longs.

Extraction et PRF

A la suite d’une extraction il est très fortement conseillé de combler l’alvéole avec des concentrés plaquettaires. Le PRF (Platelet Rich Fibrin ou Fibrine Riche en Plaquette) est un concentré en plaquettes sanguines et en cellules immunitaires, permettant de rassembler en une seule membrane ou culot de fibrine l’ensemble des constituants favorables à la cicatrisation et à l’immunité présents dans un prélèvement sanguin. Ce procédé permet d'accélérer le temps de cicatrisation et d’optimiser la cicatrisation osseuse et gingivale.

 

Intérêt des implants ptérygoïdiens

Dans le secteur postérieur maxillaire, la résorption osseuse consécutive à la perte des dents nous amène fréquemment à rencontrer des situations osseuses défavorables. Les interventions de comblement des zones sous sinusiennes ont connu ces dernières années un développement considérable.Ces techniques sont aujourd’hui parfaitement codifiées et peuvent être proposées avec des taux de succès élevés.Tous nos patients ne sont toutefois pas prêts à accepter ces techniques de reconstruction osseuse pré- ou per-implantaire.

Prothèse transvissée

La mise en charge immédiate d’une prothèse transvissée dont l’ensemble des caractéristiques ont été anticipées et définies au moment de la phase pré-opératoire permet de créer un environnement biomécanique favorable à la future prothèse. L’adjonction d’un protocole d’extraction-implantation immédiate permet de limiter la résorption osseuse, de diminuer le temps de traitement, d’augmenter le confort du patient qui retrouve rapidement l’esthétique et la fonction, lui permettant une reprise rapide de sa vie sociale et professionnelle.

Extractions multiples, implantation post-extractionnelle.

Enfouir les implants et différer leur mise en charge reste aujourd’hui l’option la plus fréquemment choisie. Ce critère d’ostéo-intégration défini par Brånemark il y a plus de trente-cinq ans n’est plus considéré comme une condition sine qua non au succès des réhabilitations implanto-portées. La mise en charge immédiate (MCI) d’implants à la mandibule peut être considérée comme une donnée médicalement avérée chez l’édenté complet.

S'abonner à Dr Richard Marcelat RSS